Les Ecureuils Volants  
     
 

Formations

Niveau 1, Niveau 2, Niveau 3, Niveau4, Initiateur, Directeur de plongée, MF1, PESH, Nitrox.

Retrouvez l'intégralité du manuel de formation technique (MFT) à jour sur le site de la FFESSM : www.ffessm.fr

NIVEAU 1

ORGANISATION GENERALE

─ Les sessions de plongeur de Niveau 1 sont organisées à l'échelon des clubs ou des structures commerciales agréées, en formation continue ou sous la forme d'un examen ponctuel.
─ L'acquisition de chacune des compétences 1 à 7 (voir référentiel des contenus de formation) doit se faire au sein d'une même équipe pédagogique; il n'y a pas de chronologie dans la validation des capacités constitutives des compétences, ni dans la validation globale des compétences elles-mêmes. Il n'y a pas d'obligation d'acquérir l'ensemble des compétences au sein d'une même équipe pédagogique. Cependant les exercices qui concernent les compétences 2, 3 et 4 doivent être organisés et réalisés entre 0 et 6 mètres. Lorsque ces compétences sont validées, la formation technique du plongeur peut alors être poursuivie progressivement au-delà de la profondeur de 6m, conduisant ainsi à l'obtention de l'aptitude d'évolution de plongeur encadré à 20m.
─ Les exercices qui concernent la compétence 6, facultative, sont obligatoirement réalisés en fin de formation.

CONDITIONS DE CANDIDATURE

▪ Etre titulaire d'une licence FFESSM en cours de validité.
▪ Etre âgé de 14 ans au moins (autorisation du responsable légal pour les moins de 18 ans).
▪ Etre en possession d'un certificat médical de non contre indication à la pratique de la plongéesubaquatique établi depuis moins de 1 an.

L'âge minimum peut être ramené à 12 ans sous les conditions suivantes:
─ Demande formulée par l'enfant.
─ Demande formulée parles parents auprès du président du club.
─ Avis favorable du moniteur.
─ Avis favorable du président du club.
─ Présentation d'un certificat médical favorable à la préparation et à la délivrance de ce brevet, délivré par un
médecin fédéral, un médecin spécialisé tel que défini dans l'annexe 1 du Règlement Médical Fédéral ou un médecin du sport (CES, Capacité ou DU).

NIVEAU 2

ORGANISATION GENERALE

─ Les sessions du brevet de plongeurNiveau 2
sont organisées à l'échelon des clubs ou des structures commerciales agréées, en formation continue ou sous la forme d'un examen ponctuel.
─ L'acquisition de chacune des compétences 1 à 7 (voir référentiel des contenus de formation) doit se faire au sein d'une même équipe pédagogique; il n'y a pas de chronologie dans la validation des capacités constitutives des compétences, ni dans la validation globale des compétences elles-mêmes. Il n'y a pasd'obligation d'acquérir l'ensemble des compétences au sein d'une même équipe pédagogique. Cependant les exercices qui concernent les compétences 2, 3 et 4 doivent être organisés et réalisés dans l'espace 0-20 m proche de la profondeur de 20 mètres, sauf mention contraire (voir contenus de formation). Les exercices concernant la compétence 5 sont obligatoirement réalisés en fin de formation.
─ Les validations de toutes les compétences pratiques (1 à 7) doivent se dérouler en milieu naturel (mer, lac, carrière, etc...) à l'exclusion des piscines et fosses de plongée quelle qu'en soit leur profondeur.
─ Les candidats disposent d'un délai de 15 mois pour acquérir l'ensemble des 7compétences.
─ Sous la forme d'un examen ponctuel, le jury devra être identique à celui habilité à évaluer les capacités constitutives des 7 compétences.

CONDITIONS DE CANDIDATURE

─ Etre titulaire d'une licence FFESSM en cours de validité.
─ Etre âgé de 16 ans au moins à la date de délivrance (autorisation du responsable légal pour les moins de 18 ans).
─ Etre titulaire du Niveau 1 de la FFESSM ou d'un brevet ou attestation admis en équivalence.
─ Présenter un certificat médical de non - contre indication à la plongée subaquatique de moins d'un an délivré
par un médecin fédéral, un médecin spécialisé tel que défini dans l'annexe 1 du Règlement Médical Fédéral ou un médecin du sport (CES, Capacité ou DU).

+ accès à l'examen final si 10 plongées en milieu naturel figurent sur le carnet de plongée.

NIVEAU 3

ORGANISATION GENERALE

─ Les sessions du brevet de plongeur Niveau 3 sont organisées à l'échelon des clubs ou des structures commerciales agréées, en formation continue ou sous la forme d'un examen ponctuel.
─ L'acquisition de chacune des compétences 1 à 7 (voir référentiel des contenus de formation) doit se faire au sein d'une même équipe pédagogique; il n'y a pas de chronologie dans la validation des capacités constitutives des compétences, ni dans la validation globale des compétences elles-mêmes. Il n'y a pas d'obligation d'acquérir l'ensemble des compétences au sein d'une même équipe pédagogique.
─ Les validations de toutes les compétences pratiques (1 à 7) doivent se dérouler en milieu naturel(mer, lac, carrière, etc...) à l'exclusion des piscines et fosses de plongée quelle qu'en soit leur profondeur.
─ Les candidats disposent d'un délai de 15 mois pour acquérir l'ensemble des 7 compétences.
─ Sous la forme d'un examen ponctuel, le jury devra être identique à celui habilité à évaluer les capacités constitutives des 7 compétences.

CONDITIONS DE CANDIDATURE

─ Etre titulaire d'une licence FFESSM en cours de validité.
─ Etre âgé de 18 ans au moins à la date de délivrance du brevet.
─ Etre titulaire du Niveau2 de la FFESSM ou d'un brevet ou attestation admis en équivalence.
─ Présenter un certificat médical de non-contre indication à la plongée subaquatique de moins d'un an délivré
par un médecin fédéral, un médecin spécialisé tel que défini dans l'annexe 1 du Règlement Médical Fédéral ou un médecin du sport (CES, Capacité ou DU).
─ Etre titulaire du RIFA Plongée.

+ accès à l'examen final si 10 plongées en autonomie en milieu naturel et 5 plongées profondes (30 mètres minimum) en milieu naturel figurent sur le carnet de plongée.

NIVEAU 4 - GUIDE DE PALANQUEE

ORGANISATION GENERALE

L'examen du brevet de Guide de Palanquée - Niveau 4 relève de l'autorité de la Commission Technique Régionale. Les sessions de cet examen peuvent être organisées à l'échelon régional, départemental ou club, mais il revient au président de la CTR de désigner le président du jury et le délégué de la CTR.
Les comités départementaux ou clubs qui désirent organiser ces sessions d'examens doivent en faire la demande auprès de la CTR selon les modalités définies régionalement, au minimum 2 mois avant la date prévisionnelle du début de la session.
Le président de la CTR peut regrouper des sessions d'examen en fonction de la répartition géographique, des dates et (ou) du nombre de candidats.
Si l'examen se déroule à l'étranger, dans les COM, Collectivités Territoriales ou Collectivités Départementales non rattachés à un Comité Régional, le président de la CTN est habilité à déroger aux présentes conditions d'organisation.
L'ensemble de l'examen (3 groupes d'épreuves) devra se dérouler de façon continue dans un délai maximum de 4 jours, exception faite de conditions météo très défavorables et jugées telles par le jury.
Cependant, une CTR ou une Commission Technique d'un de ses Organes Déconcentrés (avec accord de la CTR) peut dissocier les épreuves de théorie et connaissances générales (groupe 3) de celles pratiques (groupes 1 et 2), à condition que le candidat participe à l'ensemble des épreuves théoriques et pratiques organisées par cette même CTR.
Les départements doivent déclarer leurs examens à leur CTR d'appartenance selon les modalités définies régionalement, au minimum 2 mois avant la date prévisionnelle du début de la session quel que soit le lieu de l'examen.

CONDITIONS DE CANDIDATURE

─ Etre titulaire de la licence FFESSM en cours de validité.
─ Etre âgé de 18 ans au moins le jour du début de l'examen.
─ Etre titulaire au minimum du Niveau 3 de la FFESSM ou d'un brevet ou attestation admis en équivalence.
─ Etre titulaire de la carte RIFA Plongée.
─ Présenter les aptitudes correspondant aux compétences 1, 4 et 5 du référentiel Guide de Palanquée - Niveau 4 de la FFESSM. Ces 3 aptitudes doivent être attestées par un MF1 ou BEES 1 minimum titulaire de la licence fédérale en cours de validité.
Ces trois compétences, dûment détaillées dans le référentiel, sont:
─ C1 : Démonstrations techniques.
─ C4 : Réactions et interventions de guide de palanquée.
─ C5 : Comportement général de guide de palanquée.
La durée de validité de chacune de ces attestations est de 9 mois.
─ Présenter un certificat médical de non-contre indication à la plongée subaquatique de moins d'un an délivré par un médecin fédéral, un médecin spécialisé tel que défini dans l'annexe 1 du Règlement Médical Fédéral ou un médecin du sport (CES, Capacité ou DU).
Les candidats qui, titulaires des groupes 1 et 2 acquis dans une session antérieure, ne présentent que le groupe "théorie et connaissances générales", sont dispensés de cette obligation.

Initiateur

CONDITIONS DE CANDIDATURE

─ Etre titulaire d'une licence FFESSM. en cours de validité.
─ Etre âgé de 18 ans révolus à la date d'entrée en formation, stage initial compris.
─ Etre titulaire du Brevet de Plongeur Autonome Niveau 2 minimum ou d'un titre ou diplôme équivalent.
─ Etre titulaire de la carte RIFA Plongée de la FFESSM.
─ Avoir effectué au minimum 12 plongées en autonomie, désignées comme telles sur le carnet de plongée du candidat ou de la candidate et validées comme telles par un P5 minimum. Les plongeurs de niveau 3, les Guides de Palanquée (N4) ainsi que les Directeurs de Plongée (N5) sont dispensés de cette condition.
─ Etre présenté par le Président du club d'appartenance.
─ Etre Francophone.
─ Présenter un certificat médical de non-contre indication à la plongée subaquatique de moins d'un an délivré par un médecin fédéral, un médecin spécialisé tel que défini dans l'annexe 1 du Réglement Médical Fédéral ou un médecin du sport (CES, Capacité ou DU).
─ Avoir effectué dans l'ordre chronologique depuis l'obtention du Brevet de Plongeur Autonome Niveau 2 (ou titre ou diplôme équivalent) :
1 Une formation initiale de 2 jours (consécutifs, ou fractionnés en quatre demi-journées sur un mois maximum), organisée par un Club ou par un Comité Départemental. Le Responsable est un MF2, BEES2 ou DES-JEPS licencié à la FFESSM, présent pendant la totalité du stage. Ce Responsable valide la formation initiale sur le livret pédagogique initiateur remis au candidat en fin de formation initiale (le stage initial MF1 validé dispense son bénéficiaire de la formation initiale).
2 Un stage en situation: milieu artificiel et/ou milieu naturel avec formation limitée à l'espace 0 – 6 m.. Ce stage a pour objet l'obtention de 3 Groupes de compétences obligatoires: GC1, GC2 et GC3 (un quatrième groupe de compétences désigné par GC4 est optionnel et concerne les Guide de Palanquées – Niveau 4 préparant l'initiateur de club ou les initiateurs de club devenus Guides de Palanquées – Niveau 4). La durée et la répartition des séances constitutives de ce stage sont: 6 jours consécutifs ou 3 fois 2 jours ou 16 séances piscines. Le livret de formation précise le nombre minimum de séances permettant de valider chaque groupe de compétences.
Le démarrage du stage en situation n'est possible qu'après validation de la formation initiale.
Le tuteur de stage est un MF2, BEES 2, DE-JEPS ou DES-JEPS licenciés, ou bien un MF1 ou un BEES1 licenciés titulaire de la qualification TSI. L'évaluation par le tuteur de stage se fait en contrôle continu, et les séances sont validées sur le livret pédagogique initiateur.
En fin de stage en situation, le tuteur de stage donne un avis favorable ou bien défavorable porté sur le livret pédagogique initiateur.
Seul l'avis favorable permet de se présenter à l'examen ; dans le cas contraire, le tuteur de stage peut proposer au stagiaire une prolongation de son stage en situation.
Ces stages devront être effectués dans un délai de trois ans maximum à partir de la fin de la formation initiale. Le candidat doit se présenter à l'examen avant la fin des trois ans.
Lorsque les stagiaires sont en présence de vrais élèves, l'E3 Tuteur de Stage Initiateur responsable de la séance doit se trouver dans l'eau avec le stagiaire. Il est responsable de la sécurité de la séance ainsi que de l'action pédagogique du stagiaire.

PREROGATIVES DE L'INITIATEUR DE CLUB

Elles sont définies dans le Code du Sport, codification de la partie réglementaire du Code du Sport (Art A322-71 à A322-101 et ses annexes).
─ Surveillance et organisation des séances en bassin, dans l'espace 0 - 6 mètres.
─ Responsabilité d'enseignement en bassin, dans l'espace 0 - 6 mètres. (Directeur de plongée).
─ Enseignement du débutant au Plongeur Autonome Niveau 2 dans l'espace 0 - 6 mètres.
Si l'enseignement s'effectue en milieu naturel, le directeur de plongée doit être au minimum un moniteur 1er degré (encadrant E3).
─ Participation aux jurys du brevet Niveau 1.
─ En milieu artificiel : validation des compétences du Brevet Niveau 1.
─ Equivalence UC4 du MF1 (pédagogie pratique sans scaphandre et avec scaphandre en surface) Cette équivalence s'applique également aux Initiateurs ancienne formule.
Remarque : un stagiaire initiateur en cours de formation n'a aucune prérogative d'enseignement, le TSI présent sous l'eau est responsable de l'action pédagogique lors d'une séance avec des vrais élèves.

PREROGATIVES DU E2 FEDERAL (Initiateur + Guide de Palanquée – Niveau 4 FFESSM)

En plus des prérogatives ci-dessus listées, les Initiateurs de club brevetés Guide Palanquée – Niveau 4 de la FFESSM (E2) peuvent, sauf avis contraire du Président du Club, enseigner la plongée au sein d'un club, dans l'espace 0 - 20 mètres (jusqu'au Niveau Guide de Palanquée – Niveau 4), sous la direction d'un moniteur 1er degré licencié (encadrant E3).

DIRECTEUR DE PLONGEE - NIVEAU 5

CONDITIONS DE CANDIDATURE

Les conditions suivantes doivent être remplies par le stagiaire à la date de délivrance de la qualification :
─ Etre titulaire de la licence FFESSM en cours de validité.
─ Etre âgé de 18 ans révolus.
─ Etre titulaire de la qualification Guide de Palanquée - Niveau 4 de la FFESSM du BP-JEPS ou d'un brevet ou attestation admis en équivalence.
─ Etre titulaire de la carte RIFA Plongée de la FFESSM.
─ Justifier d'une réelle expérience de guide de palanquée (15 plongées en situation de guide).
─ Avoir acquis en situation réelle l'ensemble des compétences du référentiel validées par un encadrant E3 minimum.
─ Etre Francophone.

PREROGATIVES - COMPETENCES GENERALES

Les prérogatives associées à la qualification de Directeur de Plongée Niveau 5 sont définies par le code du sport.
Elles s'exercent sous la responsabilité du président de club où se déroule l'activité.
Il peut valider sur le carnet de plongée les plongées effectuées par les plongeurs présents sur le bateau.
La validation de ces plongées ne sont pas prises en compte dans le nombre de plongées minimum requis pour l'accès aux brevets d'état (signature faite par un E3 minimum).
La qualification de Directeur de plongée appelle les compétences générales suivantes :
─ Choisir un site de plongée.
─ Organiser, planifier le déroulement de l'activité.
─ Sécuriser l'activité, prévenir les incidents.
─ Communiquer, accueillir, renseigner, conseiller et répondre aux demandes des plongeurs et du public potentiel.
─ Renseigner et viser les documents liés à la fonction de Directeur de plongée.
─ Connaissances en appui des compétences.

MONITORAT FEDERAL 1er DEGRE
MF1

ORGANISATION GENERALE

─ Cet examen est organisé à l'échelon régional, avec un jury régional.
CONDITIONS DE CANDIDATURE
─ Etre titulaire de la licence en cours de validité.
─ Etre âgé de 18 ans à la date de l'examen.
─ Etre Francophone.
─ Etre titulaire du Brevet de Guide de Palanquée – Niveau 4 ou Guide de Palanquée Associé de la FFESSM ou du Niveau 4 de l'ANMP ou de la FSGT ou du BP-JEPS
─ Etre titulaire de la carte RIFA Plongée de la FFESSM.
─ Etre titulaire du permis de conduire des bateaux de plaisance à moteur (voir UC10), permis option côtière minimum, (les « anciens permis » côtier et A sont toujours recevables).
Nota : en ce qui concerne les permis étrangers, les possesseurs doivent justifier que leur permis leur donne en France des prérogatives équivalentes au permis option côtière.
─ Présenter un certificat médical de non-contre indication à la plongée subaquatique de moins d'un an délivré par un médecin fédéral, un médecin spécialisé tel que défini dans l'annexe 1 du Règlement Médical Fédéral ou un médecin du sport (CES, Capacité ou DU).
─ Avoir effectué dans l'ordre chronologique, après obtention du Brevet de guide de palanquée, les stages pédagogiques suivants :
1) Un stage initial de six jours organisé par une CTR (Délégation peut être donnée à un comité départemental par le président de la CTR). Cette formation peut se dérouler sur une période bloquée ou fragmentée sur trois week-ends (trois fois deux jours dans un espace temps de un mois et demi maximum), ou fragmentée sur deux week-ends (deux fois trois jours dans un espace temps de un mois et demi maximum). Il faut être titulaire du Guide de Palanquée – Niveau 4, du Guide de Palanquée associé de la FFESSM ou du Niveau 4 de la FSGT ou de l'ANMP ou du BP-JEPS pour pouvoir s'inscrire au stage initial MF1.
Le responsable est un Instructeur régional présent sur la totalité du stage. Il est nommé par la CTR.
Il peut être assisté de moniteurs MF2 ou BEES2 ou DES-JEPS licenciés à la FFESSM.
L'avis favorable concernant ce stage, composé des UC1, 2, 3, est signifié par la remise au stagiaire du livret pédagogique. En cas d'avis défavorable, il n'y a pas remise du livret pédagogique, et le stagiaire doit repasser par un stage initial. Un numéro de déclaration enregistré en C.T.R. est porté sur ce livret pédagogique.
2) Un stage en situation de :
─ 12 séances de pédagogie de la pratique sans scaphandre (UC4).L'initiateur FFESSM et le BP-JEPS sont dispensés de l'UC4.
─ 43 séances de pédagogie de la pratique avec scaphandre qui peuvent se dérouler entièrement en milieu naturel ou réparties entre milieu naturel et milieu artificiel, avec au minimum 21 séances en milieu naturel (UC5).
─ 17 séances de pédagogie de la théorie (UC6 et UC7).
─ Participation à un examen complet de Guide de palanquée (recommandé par la CTN mais non obligatoire) (UC7a).
─ 12 participations à l'organisation et à la sécurité (UC7b).
Ces séquences de formation doivent permettre au stagiaire d'être mis en situation d'enseignement pour des plongeurs du niveau débutant au guide de palanquée dans les espaces 0 – 6 m, 0 – 12 m, 0 – 20 m et 0 – 40 m. (lors des séances se déroulant au-delà de 20 m. le formateur de 2ème degré est sous l'eau avec le stagiaire).
Le stagiaire MF1 de la FFESSM est reconnu par le Code du Sport dans l'annexe III-15b comme E2.
Cette reconnaissance est valable uniquement pendant la période de validité de son carnet pédagogique, il ne peut néanmoins ni délivrer des compétences des niveaux 1 et 2 ni certifier des plongées sur les carnets de plongée ni exercer les fonctions de Directeur de Plongée en milieu artificiel.

Il a le droit d'enseigner dans l'espace 0 – 20m avec l'accord du Président du club et sous la responsabilité d'un DP E3 sans la présence d'un E4 sur site.
Ces actes d'enseignement lui permettent d'acquérir de l'expérience mais ne peuvent être validés sur son carnet pédagogique sans la présence d'un E4 (MF2 FFESSM, BEES2 ou DE-JEPS ou DES-JEPS licencié) sur site seul garant de la continuité pédagogique de la formation en situation du stagiaire MF1.
Pour les quatre UC de pédagogie, il est recommandé de faire travailler le stagiaire MF1 en présence de véritables élèves.
Les volumes horaires de ces séances sont définis dans le livret pédagogique.
Les séances du stage en situation, datées et détaillées, sont contrôlées et validées sur le livret pédagogique par les MF2 de la FFESSM ou BEES2 ou DE-JEPS ou DES-JEPS licencié à la FFESSM présent sur le lieu de l'activité.
Un moniteur MF2 de la FFESSM ou BEES2 ou DE-JEPS ou DES-JEPS licencié peut être le conseiller pédagogique d'un maximum de quatre stagiaires simultanément (dont deux stagiaires BEES1 au maximum). Celui-ci peut être assisté de moniteurs MF1 ou BEES1 licenciés. Les CTR sont habilitées à exercer un contrôle.
Une unité pédagogique est un ensemble de quatre séances pédagogiques minimum, signées par le même formateur dans une ou plusieurs UC (4, 5, 6, 7). Ce même formateur est présent sur le site d'encadrement.
Le respect de l'ordre chronologique des UC n'est pas obligatoire.
3) Un stage final (UC9) de cinq jours bloqués organisé et validé par une CTR.
Nota : l'intervalle de temps compris depuis le jour suivant la fin du stage initial, jusqu'au jour précédent le début du stage final, ne peut pas être inférieur à 30 jours pleins.
Les actions pédagogiques contenues dans ce stage concerneront plus particulièrement l'enseignement à 40 mètres. Le responsable est un Instructeur régional présent sur la totalité du stage. Il est nommé par la CTR. Il peut être assisté par des moniteurs MF2 de la FFESSM ou BEES 2 ou DES-JEPS licenciés à la FFESSM. Le ratio candidats/formateurs est de un formateur pour huit stagiaires maximum, nonobstant le ratio prévu dans les textes réglementaires en vigueur.
4) Présenter une attestation d'aptitude (UC8) à l'épreuve de remontée d'un plongeur en difficulté de - 25 m signée sur le livret pédagogique par, à minima, un moniteur MF1 de la FFESSM ou BEES1 licenciés. La validité de celle-ci est de neuf mois.
Ces stages devront être effectués dans un délai de trois ans maximum à partir de la fin du stage initial. Le candidat doit se présenter à l'examen avant la fin des trois ans.
Si le stage se déroule à l'étranger sous le contrôle d'un moniteur français, ce dernier doit en demander l'autorisation au Président de la CTN.
Si des stages s'effectuent dans les COM ou Collectivités territoriales ou Collectivités départementales non rattachés à un Comité régional, le Président de la CTN est habilité à déroger aux présentes conditions d'organisation.
Nota :
1) Un candidat ayant échoué à l'examen ne peut se représenter avant un délai de un mois à une autre session. (Le non-respect de ce délai, découvert a posteriori, entraînerait la nullité de l'examen indûment présenté).
2) Au delà des trois ans, le candidat doit refaire un stage final pour présenter un nouvel examen. Ce stage final supplémentaire, ainsi que ce nouvel examen, devront avoir été réalisés dans la période des 12 mois qui suivent la fin du cursus des trois ans.
En cas de nouvel échec, tout nouvel examen devra être présenté dans cette même période de 12 mois.
3) Lorsqu'un candidat à cet examen ne se présente pas dans son Comité Régional d'appartenance, il doit fournir une attestation sur l'honneur précisant qu'il ne s'est pas présenté à une session de Monitorat Fédéral 1er degré (MF1) dans les 30 jours précédents.

PREROGATIVES DU MF1

Elles sont définies dans le Code du Sport.
De plus, le MF1 FFESSM peut :
— Signer les carnets de plongée.
— Valider les épreuves des brevets de plongeur niveau 1 à niveau 3 ainsi que les qualifications PA20, PA40, PE40.et PE60.
— Signer les aptitudes des candidats au brevet du Guide de Palanquée.
— Valider les qualifications de Directeur de Plongée en Exploration.
— Assumer les fonctions de Directeur de Plongée
D'autre part :
— Les MF1 de la FFESSM peuvent être membres des jurys de guide de palanquée. Ils peuvent juger les épreuves du groupe 1 et en double les épreuves des groupes 2 et 3 avec le ou les MF2 de la FFESSM ou BEES2 ou DE-JEPS ou DES-JEPS.
— Les MF1 de la FFESSM peuvent être membres des jurys d'initiateur et juger à deux l'épreuve de mannequin, et en double l'épreuve de pédagogie avec le ou les MF2 de la FFESSM ou BEES2 ou DE-JEPS ou DES-JEPS.
Enfin :
— Les MF1 peuvent être tuteurs de stages en situation pour candidats à l'initiateur de club.
Cette compétence relève de la formation e cadres et elle nécessite donc des éléments de pédagogie au second degré. Trois filières sont possibles : Cf. MFT chapitre tuteur de stage.

PLONGEURS EN SITUATION DE HANDICAP
CONDITIONS DE PRATIQUES
BREVETS ET QUALIFICATIONS DES PLONGEURS
ET DES MONITEURS

L'organisation de la plongée pour personnes en situation de handicap est composée de deux cursus :

  • - L'un pour les plongeurs en situation de handicap (4 qualifications).

  • - L'autre pour les enseignants pour plongeurs en situation de handicap (4 qualifications).

Les dispositions suivantes s'appliquent aux plongeurs en situation de handicap.
Elles définissent les niveaux de pratique des plongeurs, les niveaux d'encadrement et les conditions de pratique de l'activité, dans le respect du Code du Sport.
Au sein de la FFESSM, les plongées pour les Plongeurs En Situation de Handicap (PESH) ne peuvent s'effectuer qu'encadrées par un enseignant breveté et titulaire d'une qualification complémentaire. Selon que le handicap soit considéré comme « modéré » ou « majeur », la qualification de l'enseignant sera différente, indépendamment de ses prérogatives issues de son diplôme d'origine.
Les Plongeurs En Situation de Handicap (PESH) peuvent bénéficier d'une assistance adaptée en encadrement ou en matériel pour évoluer en palanquée. (A.322-77 du Code du Sport)

Le handicap peut revêtir des formes très variables. Le champ du handicap peut être très large, car, constitue un handicap au sens de l'article 2 de la loi du 11 février 2005, « toute limitation d'activité ou restriction de participation à la vie en société subie dans son environnement par une personne en raison d'une altération substantielle, durable ou définitive d'une ou plusieurs fonctions physiques, sensorielles, mentales, cognitives ou psychiques, d'un poly-handicap ou d'un trouble de santé invalidant ».
Chaque personne handicapée peut utiliser son potentiel physique différemment et afficher une motivation différente, ainsi, les aptitudes en plongée peuvent être fort variables entre deux plongeurs en situation de handicap, malgré l'équivalence des troubles fonctionnels. La qualification du plongeur handicapé doit être réalisée selon les compétences réalisées et non selon la nature de sa déficience.
Les contraintes, restrictions, obligations éventuellement déterminées par le médecin signataire du certificat médical de non contre indication, doivent être scrupuleusement respectées par l'enseignant. La pratique de la plongée pour les personnes en situation de handicap est de fait un partenariat entre le plongeur handicapé, le moniteur et le médecin fédéral, après un éventuel avis d'un médecin spécialiste du handicap concerné.
Mises à part ces restrictions, imposées par le médecin qui délivre le certificat médical de non contre-indication du PESH, il n'y a pas de limitation particulière d'accueil, sauf pour les personnes en situation de handicap mental, cognitif ou psychique qui sont limités au « PESH 6 m ».
Conformément à la convention signée entre la FFESSM et la FFH d'une part, et la FFESSM et la FFSA d'autre part, le profil de ce médecin est fixé par chaque fédération, et il pourra, si nécessaire, demander un avis auprès d'un confrère spécialiste.

CONDITIONS PREALABLES

Le certificat médical de non contre-indication est obligatoire dès le baptême.
La formation et la pratique ne sont possibles que dans le cadre défini (avec restrictions éventuelles) par le médecin signataire du certificat de non contre-indication.
Chaque fédération définit le profil de ce médecin.
Pour la FFESSM : le médecin signataire doit être un médecin fédéral de la FFESSM.
Pour les trois différentes fédérations, le médecin signataire peut demander un avis expert auprès d'un confrère spécialiste.

ENVIRONNEMENT ET MATERIELS

— La pratique de l'activité doit être conforme aux restrictions éventuelles définies par le signataire du certificat médical.
— La pratique de l'activité doit tenir compte - entre autre - des conditions de température, tant pour l'hyperthermie que pour l'hypothermie.
— Les plongeurs en situation de handicap doivent être équipés d'un détendeur doté d'un deuxième moyen de donner de l'air, sans partage d'embout.

Nitrox

ORGANISATION GENERALE

La qualification de Plongeur Nitrox n'est pas un brevet.
Elle est obtenue à l'issue d'une formation assurée par un moniteur Nitrox confirmé FFESSM dans le cadre d'un stage ponctuel.
La plongée avec contrôle parfait de la stabilisation conditionne la suite de la formation.
Pour être qualifié plongeur Nitrox, il faut avoir effectué au minimum 2 plongées au Nitrox.
Elle est validée par un moniteur Nitrox confirmé FFESSM ayant assuré la formation.

CONDITIONS DE CANDIDATURE

─ Etre titulaire de la licence FFESSM. en cours de validité.
─ Etre âgé d'au moins 14 ans à la date de délivrance.
─ Etre titulaire du niveau 1 de la FFESSM ou d'un brevet admis en équivalence.
─ Présenter le carnet de plongée.
─ Avoir effectué un minimum de 10 plongées dans la zone des 20 mètres attestées sur le carnet de plongée ou par mention sur le passeport ou par fiche justificative dûment remplie.
─ Présenter un certificat médical de non-contre indication à la plongée subaquatique de moins d'un an délivré par un médecin fédéral, un médecin spécialisé tel que défini dans l'annexe 1 du Règlement Médical Fédéral ou un médecin du sport (CES, Capacité ou DU).

 
     

Informations légales